Née en 1987, Virginie Nguyen Hoang est une photographe belge basée au Caire.

Biographie

GAZA BLACKOUT

Depuis que la seule centrale électrique de Gaza s'est arrêtée de fonctionner en avril 2017, les deux millions d'habitants de l'enclave vivent avec trois à deux heures d'électricité par jour.

Les crises d'électricité à Gaza sont récurrentes depuis la prise du pouvoir par le Hamas en 2007, mais celle-ci est une des plus catastrophique. La centrale de Gaza fournissait 23% des besoins en électricité. Aujourd'hui, elle n'a pas de réserve de fuel, faute de capa­cité de stockage et doit donc s'arrêter. En conséquence, Israël fournit 80% de l'électricité à Gaza et l'Egypte les 20% restants. Au début du Ramadan (mai 2017), Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a annoncé qu'il ne paierait plus que 60%, sur une facture mensuelle de 40 millions de shekels dû aux Israéliens pour four­nir l'électricité à la bande de Gaza. Cette décision a conduit à une réduction de l'électricité distribuée à Gaza. Alors qu'Abbas tente de mettre son rival politique, le Hamas, sous pression, les conditions de vie des habitants de Gaza ont empirées pendant le Ramadan. Certains peuvent se permettre d'acheter un petit générateur, d'autres s'abonnent à un grand générateur de leur quartier pour recevoir d'électricité quand ils le veulent, mais les plus pauvres et la majorité des gens ont seulement accès aux bougies et aux batteries lorsqu'elles sont chargées. Cette histoire raconte comment les Gazaouis passent leur Ramadan dans l'ombre de Gaza ...