Frédéric Pauwels est un photographe belge né en 1974.

Biographie

La division oubliée

L’association « 101st Airborne Belgian Friendly » existant depuis 1973 a vu naître l’organisation d’une marche en souvenir d’une unité oubliée de la bataille des Ardennes: la 17th Airborne Division.

Le bois de la paix, sur les hauteurs de Bastogne. 4.000 arbres plantés en hommage aux combattants et civils belges et alliés, qui ont combattu lors de la Bataille des Ardennes, et disposés de façon à faire apparaître sur le sol, vu du ciel, le sigle de l’UNICEF.

L'œil vif et le pied sûr, c'est vers ce sobre décor que s'avancent quelques vétérans américains. Du haut de leurs 90 ans, ces vétérans américains affrontent bravement le froid et la brise glaciale en ce jour commémoratif. Des conditions climatiques qui les plongent 70 ans en arrière. Le moment est empreint d'émotion pour ces hommes devenus si fragiles. C'est la première fois qu'ils reviennent en Belgique depuis la fin de la guerre, sur les traces d'un passé qui a changé le cours de leurs vies.

Lorsqu'ils pénètrent dans le bois de la paix, leurs regards s'arrêtent sur les noms des vétérans américains gravés sur des plaquettes situées au pied des arbres. Lorsqu'est déposée au pied de "leurs" arbres la plaquette portant leur nom, chacun ne contient plus l'émotion retenue depuis le début du voyage. Leurs noms sont désormais à jamais gravés au cœur de cette commune belge qui, sans le courage de ces hommes, aurait basculé dans le camp allemand durant l'hiver 1944-1945.

L’association « 101st Airborne Belgian Friendly » existe depuis 1973. Dès le départ, le parti fut pris de représenter la 101st Airborne Division, qui à l’époque, n’avait pas la renommée qu’elle a aujourd’hui. Pendant ces nombreuses années, les membres et cadres se succédant n’ont eu de cesse que d’améliorer la qualité du groupe. Aujourd’hui, les membres de l’association travaillent ensemble pour représenter au mieux des dizaines d’autres unités américaines ayant combattu sur le théâtre européen. C’est en 2010 que cette association belge découvre l’histoire de la 17th airborne Division. Real Desmarets voyage aux Etats-Unis et rencontre un vétéran de cette division : Curtis Gadd. Une amitié profonde se lie entre les familles belges et américaines. A son retour sur le sol belge, Real Desmarets fait part de son expérience à ses camarades de l’association. L’association décide alors d’organiser une marche en souvenir de cette unité oubliée : le « Dead man’s ridge walk ». Chaque année, les bénéfices de cette marche ainsi que les soupers de l’association serviront intégralement à financer le retour d’un autre vétéran de la 17th Airborne Division qui sera présent à la marche.

Moins connue que ses deux grandes soeurs que sont les 82nd et 101st Airborne Division par le simple fait qu’elles se sont distinguée au cours de la Seconde Guerre mondiale, lors du débarquement en Normandie en juin 1944 , , la 17th Airborne n’a pas démérité. Engagée dans la Seconde Guerre Mondiale de 1942 à 1945, elle participa à trois campagnes. Durant ces 45 jours de combat, elle va totaliser plus de 6 .130 victimes pour un effectif de départ de plus ou moins 100.000 hommes.

Durant la durée de ce reportage pendant plus de 5 années, tous ces vétérans revenus en Belgique m’ont confié la frustration qu’ils avaient de se sentir oublié par rapport à leurs camarades des autres unités.

A l’heure où ils ne restent plus que quelques survivants pour témoigner de ce passé oublié, le travail de mémoire de l’association belge reste aujourd’hui primordial pour remettre la lumière sur cette division oubliée.